YT Showroom - шаблон joomla Joomla

Choisir le polystyrène qui vous convient !

    Chaque fois lorsqu’on bâtit une maison ou un bâtiment, l’entrepreneur doit choisir les solutions les plus efficientes pour l’isolation thermique afin d’assurer aux bénéficiaires un confort thermique élevé. Voici pourquoi, les agents et les distributeurs Briotherm sont toujours là pour répondre au besoin des entrepreneurs en matière d’isolation thermique. Largement représentée dans tous les dépôts et les magasins de profil du pays, la société commerciale Briotherm est devenue le numéro 1 des ventes sur le marché roumain en ce qui concerne la production et la distribution des panneaux en polystyrène extrudé. Nous sommes les fabricants du seul polystyrène graphité à haute résistance à la compression. Nous avons plus de 250 employés et une capacité de production de 450.000 mc de polystyrène extrudé par année. Laissez-vous convaincre de la diversité et de la qualité de nos produits !

Isolation thermique des murs exterieurs

Comment réaliser correctement l’isolation thermique des murs extérieurs?
Pourquoi réaliser l’isolation thermique des murs du côté extérieur ?

Plusieurs couches assurent un confort thermique supérieur et une meilleure protection contre l’humidité si nécessaires pour avoir un espace intérieur commode pour nous dérouler les activités dans les meilleures conditions.
Le principe est simple et il faut retarder le plus possible l’impact de la température et la pénétration de l’humidité sur la face interne de l’espace à protéger, c’est-à-dire ce que nous faisons lorsqu’on veut nous protéger, en choisissant des vêtements plus épais, dans plusieurs couches, mais aussi une cape de pluie. Le but est de respecter les demandes des normes de l’Union Européenne concernant le confort thermique, c’est-à-dire entre la température de l’air à l’intérieur du bâtiment et la température de la surface intérieure de mur on obtient une différence de 2°C.
Ainsi, l’isolation thermique à l’extérieur représente la plus seine solution du point de vue physique mais aussi pour le bâtiment. Par cette méthode tous les ponts thermiques sont éliminés et les matériaux qui font partie de la structure de résistance restent dans la zone chaude, dans un environnement relativement constant par rapport aux variations des facteurs environnementaux (température, humidité, vent, etc.), ce qui améliore la performance au fil du temps.
Pas seulement les bâtiments neufs sont appropriés pour être protégés avec le polystyrène extrudé XPS, mais on recommande même d’envelopper les bâtiments existants en obtenant des avantages spécifiques évidentes: l’augmentation du confort, l’élimination des moisissures dans les espaces affectés par l’humidité et le condensé,  la réduction de la consommation d’énergie électrique pour le chauffage, respectivement pour le rafraichissement, et implicitement la réduction des frais afférents, en contribuant ainsi à la protection de l’environnement. Il faut tenir compte de l’aspect esthétique nettement amélioré suite aux travaux de réhabilitation thermique.


Qu’est-ce qu’on doit respecter ?

Les connaissances et la préparation d’avance vous apporteront des économies de temps mais surtout de budget. Parce que l’enveloppe représente un investissement important et qui a des effets à long terme il est évident qu’on doit choisir les matériaux appropriés pour vous épargner des problèmes plus tard. Même si vous réalisez l’hydro-isolation thermique par vous-même ou vous contractez une société de spécialité nous vous recommandons clairement de consulter les spécialistes avant de réaliser le projet d’exécution.
Les plus importantes conditions qui doivent être respectées pour dimensionner le système thermique sont les suivantes : l’emplacement du bâtiment, en tenant compte des facteurs climatiques de la zone respective parce qu’un immeuble situé au bord de la mer est affecté d’une manière complètement différente par rapport à un bâtiment situé dans un village de montagne, et aussi les matériaux utilisés à la construction du bâtiment.
Une autre condition avant le commencement du montage du système isolant thermique est la vérification des surfaces. Il est préférable que la planéité des surfaces sur lesquelles les plaques de polystyrène seront installées, aient des dénivelées inférieures à 1-2cm sur la direction verticale mais aussi sur la direction horizontale. Au cas contraire on applique un enduit grossier pour améliorer la surface respective, ce qui assurera  un rythme plus rapide pour le collage des plaques isolantes thermiques et une meilleure fixation pour les chevilles. Avant le commencement des travaux d’enveloppe du bâtiment la façade extérieure du bâtiment sera protégée. Il est nécessaire que la structure de l’immeuble soit complètement sèche afin d’obtenir les résultats voulus par l’isolation thermique.

MontarePolistiren

 

Quelle est la composition d’un système thermique ?
1.    enduit adhésif /couche minérale adhésive ou acrylique pour coller les plaques de polystyrène
2.    plaques de polystyrène
3.    chevilles à tête ronde pour le polystyrène pour l’ancrage des plaques dans la structure
4.    enduit extérieur qui contient le treillis métallique
5.    enduit décoratif qui s’applique sur une couche de fond qui a le rôle de faire la liaison entre la couche d’enduit extérieur armé et l’enduit décoratif

 

   

 

 tabel2

Quels sont les étapes du montage du système thermique ?
Préparer la surface avant le commencement de l’enveloppe.
Si durant la vérification des surfaces sur lesquelles le système thermique sera appliqué on constate l’existence d’une certaine couche qui ne présente plus d’adhérence (enduits endommagés, surtout au cas des vieilles maisons) celle-ci sera éliminée et la surface respective sera réparée correctement. Il faut assurer la verticalité et l’horizontalité (la planéité) de toutes les façades du bâtiment. Si la planéité n’est pas appropriée, avec des dénivelés supérieures à 1-2 cm on utilisera un enduit grossier sur la façade respective, en assurant ainsi une consommation réduite d’adhésif pour le collage des plaques XPS, un rythme plus rapide pour le collage des plaques isolantes thermiques et une meilleure fixation pour les chevilles. Au cas où la planéité a été réalisée, pour assurer le collage des plaques isolantes thermiques, on recommande l’application d’une couche adhésive minérale ou acrylique.  

Montage du socle support
La fixation correcte du profil de début est très importante parce qu’elle influence une application uniforme et saine des plaques isolantes thermiques. Le profil de socle doit correspondre comme épaisseur aux plaques de polystyrène extrudé XPS indiquées dans le projet et il sera fixé avec des chevilles spéciales sous le niveau du premier carrelage. Le profil de plinthe doit respecter la ligne de la surface sur laquelle il est fixé. Les éventuels trous qui apparaissent entre le profil et la façade seront remplis avec des coins en plastique pour assurer la stabilité linéaire du profil.

Montage des plaques XPS par collage ponctuel et sous forme de bande et par collage continu Le suivant pas dans la réalisation de l’isolation thermique est le collage des plaques de polystyrène. Cette activité peut s’effectuer par deux méthodes, mais le plus important dans les deux situations est que le matériau adhésif ne doit pas déborder après l’application et le collage. Au cas contraire il sera nettoyé immédiatement.
1. Le collage ponctuel et sous forme de bande consiste dans l’application du mortier de prise (l’adhésif) sur les plaques de polystyrène de la manière suivante : sous forme de bande le long des bordures et ponctuellement au milieu. L’adhésif doit couvrir au moins 40 % de la surface de la plaque de polystyrène qui doit être collée. La consommation recommandée est de d’environ 4-5 kg d’adhésif par m2.
Arrangement des plaques isolantes thermiques
Après l’application de l’adhésif à l’arrière de la plaque de polystyrène XPS, celle-ci est appuyée et fixée dans le profil du socle support et collée sur le mur. Cette opération sera reprise pour la suivante plaque de polystyrène XPS, en prenant soin de ne pas créer des trous entre les plaques. Au cas où on constate la présence des espaces la plaque sera légèrement poussée latéralement jusqu’à la fermeture du joint. Il faut effectuer des vérifications de planéité à l’aide de la règle et ajuster les différences de niveau entre les plaques avant que l’adhésif sèche.
Ancrage des plaques de polystyrène avec des chevilles
A part le collage il est nécessaire d’ancrer les plaques XPS pour assurer une durée longue de vie et des performances appropriées pour l’enveloppe du bâtiment. Ainsi, on doit utiliser des éléments de fixation mécanique, c’est-à-dire des chevilles. L’utilisation des chevilles sera faite à 24 heures après le collage. Pour établir la marque, le nombre et la longueur des chevilles on tiendra compte de la hauteur du bâtiment et des caractéristiques de la façade.
Sur les plaques XPS qui ont été collées on fait des trous pour les têtes des chevilles. Ensuite, à l’aide d’une perceuse on fait des trous dans le mur, les longueurs des trous étant avec 1 cm plus profondes que la longueur de la cheville. De même, il faut prendre soin que le diamètre de la mèche soit égal au diamètre de la cheville. Pour les surfaces en béton armé on peut choisir le diamètre de la mèche avec 1 mm plus grand que le diamètre de la cheville.

Application des couches d’enduit extérieur
La première couche d’enduit sera appliquée au moins 24 heures après le collage des plaques XPS à l’aide d’une truelle en acier. Ensuite on pousse légèrement le treillis de résistance dans cette première couche d’enduit ; immédiatement après cette opération, on applique une nouvelle couche d’enduit à l’aide d’une truelle dentée de 3x3 mm. L’application peut être réalisée horizontalement ou verticalement en assurant une épaisseur homogène à l’enduit. Dans les points faibles supposés de la façade (par exemple les bords des fenêtres et des portes) on appliquera complémentairement un autre treillis de résistance. Le treillis complémentaire ne doit pas s’enfoncer dans la première couche d’enduit et il ne doit pas déranger le treillis principal. Pour cette raison on doit attendre que la première couche d’enduit commence laisser couler l’eau, mais elle ne doit pas être complètement sèche (le temps d’attente dépend des conditions atmosphériques). Après l’arrangement du treillis supplémentaire on passe immédiatement à l’application de la deuxième couche d’enduit.

Couche inférieure à grande résistance mécanique
Le socle et le rez-de-chaussée des immeubles (jusqu’à une hauteur de 1-1,2 m) ont besoin d’un système isolant thermique composé de matériaux résistants aux facteurs extérieures. L’isolation thermique du socle du bâtiment est soumise en particulier à des facteurs très durs tels quels : l’humidité transmise par le sol, l’eau, la pluie, les coups et les pressions mécaniques, l’acide humique, etc.
Pour assurer la résistance nécessaire on installe un treillis métallique, prévu avec des écarteurs et fixé mécaniquement dans le mur avec des chevilles. Sur le treillis métallique on applique la couche d’enduit classique ou préfabriqué, couche d’enduit qui doit être au même niveau que celui de l’enduit aux niveaux supérieurs de l’immeuble (où on retrouve le treillis normal de résistance), en fermant ainsi l’enduit de la façade. Par cette raison, les plaques XPS collées dans la zone respective doivent avoir une épaisseur avec environ 1 cm plus petite que celle des autres plaques.

Application de la dernière couche décorative
Avant d’appliquer la dernière couche décorative (l’enduit décoratif peut être minéral ou acrylique) on doit attendre que la couche d’enduit armé soit complètement sèche. Il est important que le séchage de la couche d’enduit décoratif ne soit pas accéléré par des conditions météo défavorables (vent fort ou températures élevées) parce qu’elles peuvent produire des fissures dans le matériau, endommageant au fil du temps l’enduit.
Pour les grandes façades l’application de l’enduit décoratif doit être réalisée sans interruption ; par conséquent le nombre d’employés doit être suffisant. Au cas contraire, dans les zones où il y a eu des discontinuités resteront des taches inesthétiques. Dans les zones où des terminaisons sont nécessaires (entre les étages des façades, etc.) on appliquera par défaut une bande protectrice pour délimiter la zone respective.
L’enduit décoratif, minéral ou acrylique, s’applique sur la surface respective à l’aide de la truelle, l’épaisseur de la couche dépendant du type d’enduit décoratif et de la grandeur de la surface sur laquelle il sera appliqué. Avant le séchage, sur la surface d’enduit décoratif, on réalise une texture modèle à l’aide d’une truelle en plastique.
L’enduit décoratif acrylique possède sa propre couleur. L’enduit décoratif minéral est blanc et il faut appliquer par-dessus une couche de peinture pour obtenir la couleur voulue, peinture qui ne doit pas contenir des solvants. La peinture sera appliquée seulement après 4-7 jours.  

UA-47437005-3